Ce doux susurre qui vous accapare vous à dis d’un ton suave et velouté qu’il souhaitait que vous veniez à lui, maintenant que c’est le cas, sombrez dans la douce folie de Lullaby Tokai, la ville au glas subtile de sadisme. [Hentai|Yaoi|Yuri] NC-14.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mouton dans le pré, bête affamée. Mouton en forêt, bête rassasiée ? [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

♥.Date d'inscription : 21/07/2011
♥.Messages : 11

MessageSujet: Mouton dans le pré, bête affamée. Mouton en forêt, bête rassasiée ? [Libre]   Dim 24 Juil - 14:55

Ainsi le bélier était dans un sac poubelle, il y a des changements dans la vie qui peuvent être parfois singuliers, certains plus que d'autre. Ainsi le bélier allait changer de voie sur la route du destin, cette page serait tournée dans un grand sac en plastique noir qui d'ailleurs est vraiment très épais. Comme si cette chose était conçue pour enfermer un être vivant dedans il résistait à son point. Enfin bref, ainsi en proie à une crise de sur ventilation dans ce lieu minuscule et sombre qu'est le sac, comme un caisson de ténèbres il n'avait presque pas fait attention au bruit de moteur qui venait de se couper. Puis un instant plus tard comme si la gravité avait disparu il s'était senti tomber, un quart de seconde, puis la rencontre avec la terre fut des plus brutale. Il avait dévalé une pente poussée par l'homme avant de se cogner contre un gros objet. Comment expliquer l'état mental du pauvre zodiaque à ce moment ? Son esprit était des plus... terrorisé c'est surement le bon terme. Pieds et poings liés dans une couche noire comme la nuit, dans une chaleur de plus en plus présente et en sentant l'air se raréfier ainsi que l'odeur de transpiration, la peur commençait à le gagner. Ce fut après un autre moment qu'il avait senti plusieurs chocs au niveau de son ventre alors qu'il était arrêté, surement monsieur qui profité lâchement de son moment de pouvoir pour lui donner quelques coups. D'ailleurs ceux-ci avait continué de pleuvoir quelques temps et son état était passé à la somnolence, mais ne changeai pas le fait qu'il serai bientôt à cour d'oxygène. Une fois lassé, enfin surement, l'autre lâche tenta de l'achever à coup de pelle. Heureusement il avait confondu le côté du sac ou était la tête et n'avait fait "que" lui fait d'autres bleues sur la cuisse gauche. Le dernier coup avait eu un autre effet, car oui l'outil bien entretenu avait gardé suffisamment de tranchant pour abimer le sac ce qui aurait un impact un peu plus tard.
Une fois son méfait accomplie et son amour propre sauvegarder, il était partis dans son moyens de locomotion laissant le grand sac poubelle noir à l'orée d'une forêt entre une pente légèrement aiguë et un grand rocher. Loin du stéréotype de la journée fade et triste avec une pluie diluvienne comme pour le railler ce jour fut étonnamment ensoleillé et juste une légère brise se faisait entendre laissant de son chant bercer une forêt endormie par la chaleur de l'été. Avec ce silence presque total maintenant la panique été total bien qu'il soit a semi assommé et avec le peu de force qu'il avait encore en réserve, avec surement un peu d'adrénaline il essaya de donner des coups sur le sac pour le faire céder. Ange n'avait réussis qu'à se faire encore plus mal vu qu'il était encore dos contre le rocher. Finalement et surement par chance plus qu'autre chose, la chose qui le contenait avait cédé une petite entaille dans son plastique, laissant entrer un peu d'air, si peu et de la lumière. Le bélier pouvait voir légèrement le ciel azur et un rayon de l'astre jaune lui léchait la main au travers de l'orifice. Puis l'inconscience un certain temps, qu'il fut long ou court il n'en avait pas la moindre idée, car il avait juste remarqué une odeur de fer qui l'avait réveillé.
Oui il y avait une sorte de liquide un peu épais, il le sentait sans savoir ce que cela était, pas de la transpiration en tout cas. Avec difficulté il avait essayé à maintes reprises d'agrandir le trou pour s'extirper de cet emballage sombre, sans le moindre succès alors il avait fini par renoncer. Il se laissa bercer par ce chant de la forêt, des feuilles qui bruissent sous la brise et les insectes qui se dorent la pilule sous la chaleur du soleil. Puis soudain il était persuadé d'avoir entendu une petite branche craquer ainsi que quelques bruits de pas, peut-être que malgré lui il avait bêlé et attiré un prédateur ? Ou avec un peu de chance une personne moins encline à le dévorer tout cru. Néanmoins, ami ou ennemie, naturel ou non, il ne pouvait rien y faire dans sa situation. Il avait vaguement entonnée un soupire avant de bêler dans un léger râle de douleur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Mouton dans le pré, bête affamée. Mouton en forêt, bête rassasiée ? [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lullaby of Zodiac :: †.Extérieur de la Ville.† :: « Les Forêts. »-
Sauter vers:  
En cours :')
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit