AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Ce doux susurre qui vous accapare vous à dis d’un ton suave et velouté qu’il souhaitait que vous veniez à lui, maintenant que c’est le cas, sombrez dans la douce folie de Lullaby Tokai, la ville au glas subtile de sadisme. [Hentai|Yaoi|Yuri] NC-14.
 

Partagez | 
 

 Mémorial's Timber.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

♥.Date d'inscription : 19/04/2011
♥.Messages : 7

MessageSujet: Mémorial's Timber.   Mer 20 Avr - 16:03

Bien le bonjour à vous qui avez la curiosité de cliquer ici et par là avant de découvrir cette page. Qu'est ce que cette page? Et bien, ici ce regroupe les diverses histoires de mes forums morts et j'ai eu la brillante idée de leur faire un lieu où elles seront toutes mises. Je vous souhaite une bonne lecture.
La première de ces histoires est celle de Yononaka Kan'Peki qui était mon 5eme forum. Merci de ne pas prêter attention aux fautes d'ortographe, grammaire, expression, ect...J'ai eu l'envie de les conserver telles qu'elles étaient.
Création en Juin 2010.

L'aube d'un nouveau jour, l'aube d’un nouvel air et l'aube d'une nouvelle existence. Tel est mon rêve!! Moi nouveau dieu de ce monde!! Moi Yononaka!! Et j'écris son histoire dans mon livre, mon livre de la perfection. Si jamais vous lisez c'est quelques pages ca voudrais dire que mon premier acte est passé en action, que mon rêve va être sur le point de s'accomplir, que mon nouveau monde va bientôt voir le jour!! Et si vous lisez ces pages ca veut aussi dire que je ne suis plus de ce monde et que j'ai rejoins l'abysse dit en outre l'enfer...


•Chapitre1•
~Lundi XX Décembre~
○La vision du nouveau monde○


J'écris c'est quelques mots pour vous décrire la vision du monde parfait que j'ai vu, où l'ai-je vu? Dans mon rêve mais n'avait crainte tous ceux me soutenant, ce rêve est prémonitoire, cesse de bavardage je vais vous décrire la vision de paradis que j'ai entrevue. Dans ce bout de paradis aucune haine, aucune souffrance, seule la pureté y règne. La prospérité habite ce monde ainsi que les habitants, les humains juste et pure y vivent et les animaux ont aussi leurs places en ce monde. Je peux dire sans aucune exagération que ce monde était comme le jardin d'Eden créer par le seigneur lui même. Le jardin où descende chaque être humain malgré la penser de certain scientifique tel que Darwin et sa théorie de l'évolution mais je vais vous dire une chose chers fidèles, une chose demeurer secrète par les plus grand scientifique qui furent terroriser par cette nouvelle. Les Armageddon dites fin du monde et autres ont eu bien lieu!! Le monde dans lequel nous vivons n'est pas le premier, à chaque fois le monde détruit à était remplacer par un nouveau tel le phénix renaissant de ses cendres, dans l'obscurité du monde détruit et dans celle des milliers de cadavre le peuplant, une lumière de miséricorde recréa le monde, supprimant celui qui fut souiller à jamais par les ténèbres. Je ne peux dire combien de monde et d'être vivant ont put périr sous les ténèbres mais je peux vous dire juste une chose mes chers fidèles, le prochain monde qui sera créer, j'en serais le dieu!!


•Chapitre2•
~Mardi XX Décembre~
○Un nouveau rival○


Je ne suis âgé que de dix-huit ans, de la sorte je suis encore plonger dans mes études pour devenir un scientifique renommer. Sauf qu'aujourd'hui ne fut pas comme les autres, j'étais encore quelques peu pensif sur le rêve que j'avais fait et sur le chemin de mon bahut je percutai une jeune personne, semblant avoir le même âge que moi. Un jeune homme au regard de sang et cheveux ébènes semblable à un plumage, rien que sont regard qui croisa le mien, j'en eu la chair de poule, ce type était étrange et voir même non humain. Celui-ci me posa une question, où était la classe de Ms Mary, pour moi ca voulait dire qu'il allait avoir les mêmes cours que moi, la cloche retentit, je ne pouvais pas me pencher plus sur la question, il fallait que j’aille en cour. Bien sûr j’accompagnai le jeune homme qui m'intriguer. En cour, il a le nez plonger dans ses livres, d'ailleurs j'ai apprit qu'il se nommer Riku. Son nom de famille n'est pas répertorier, à part le fait qu'il était surdoué je ne savais absolument rien mais juste son regard, j'ai eu l'impression de voir son âme. La fin des cours ont approché et quand je suis sortit j'ai eu tout simplement l'idée de le suivre discrètement et ce que je vis ne m'étonnas pas mais me choqua. Celui nommer Riku n'était rien de plus qu'un démon, un démon aux ailes de corbeau. Je ne dis rien sur le moment et je partis discrètement sans rien dire c'est alors qu'il dit dans l'écho de la ruelle:

.Que la fin du monde sera dans six jour.
Donc l'Armageddon aura bien lieu? Mon monde parfait va bientôt être créé et je n'ai plus qu'à attendre dimanche pour enfin voir ce monde perfide s'anéantir? Non!! J'ai une meilleure idée, m'associer avec ce démon et au dernier moment je le poignarde dans le dos, au sens figurer, et je prends le pouvoir de mon nouveau monde auquel je serais le dieu!! Je lui proposai de faire équipe dans la fin du monde, suivit d'une excuse bidon tel l'idée du suicide. Donc je suis rentré chez moi tout en y réfléchissant et je m'endormis rapidement.

•Chapitre3•
~Mercredi XX Décembre~
○La fin est proche mes amis○



Aujourd'hui rien d'extraordinaire mais le fait que la fin est bientôt proche me chamboule, il faut prévoir une stratégie plus complexe, un humain ne prend pas d'assaut un démon ainsi. Un simple humain comme moi ne peut tuer un démon mais je peux me montrer plus intelligent que lui en fondant une association, une association avec ce démon concernant la fin du monde, l'association de l'ombre. Mon idée sembla l'intéresser et le sang fut verser sur un contrat, notre sang, sang d'humain et démon. Il m'expliqua alors le vrai paradis, celui où il y a les anges mais le mot paradis n'était approprier. Non, c'était un mot humain tout le contraire de ce qu'il designer réellement. Premièrement les anges ne sont des êtres purs mais des êtres perfides, comparer au ténèbres ils ne sont que mensonge. D'après lui l'âge des ténèbres ne sont pas à craindre, ce sont de doux nuages sombre et soyeux enveloppant le monde pour mieux le protéger, ils attaquent seulement si ont les attaquent. Mais bref je vais en revenir sur notre association, nous étudions les anges et les démons, des drôles de créatures. Une représentant la lumière et l'autre l'ombre, je me demande une chose qu'est ce qui ce passerait si les deux créatures étaient mélanger? Une fétide?? Idiote? Invraisemblable? Pourtant...Elle nous à inspirer sauf que nous avons commencé doucement avec de l'ADN de chat, de chien et de lapin qu'on injecterait à des enfants humains et qu'on remplacera leur cœur par ceux d'animaux pour qui reste ainsi sans mourir, dut moins si l'expérience n'échoue pas mais on verra demain.

•Chapitre4•
~Jeudi XX Décembre~
○Expériences, révolution○


Mes chers amis, nos expériences se sont dérouler dans la plus pur des perfections, il nous à fallut que de 2h pour commencer à voir apparaître des attributs bestiale sur les sujets humains. Nous avons décidé de nommer les hybrides chats, neko, les hybrides chiens, Inu mais les hybrides lapins qu'on aurait nommé Usagi ont échoué, allons bon, notre expérience sur des humains pour les métamorphoser en hybrides est un succès. Nous avons décidé de garder ses créatures pour notre association. Avec les compétences intellectuelles que j'ai je peux facilement moduler l'ADN et autres donc vous ne comprendrez pas la logique. A quoi ils vont nous servir? Ce sont juste des leurres si jamais ont est en mauvaise posture rien de plus mais ils symbolisent la pureté, du moins je pourrais dire ca si ils sont mélanger à des anges. Oui je ne crois pas Riku sur le fait que les anges sont être impur mais bon chacun son idée, d'ailleurs il y a des humains qui ne croient que bientôt c'est la fin du monde, tant pis ils vont mourir de ma main alors. Mais je me pose des questions, pourquoi Riku fait équipe avec un humain? Il n'a rien à y gagner...Je verrais plus tard.



•Chapitre5•
~Vendredi XX Décembre~
○Un mensonge véridique


C'est derniers jour je n'ai que très peu à dire, pourquoi? Parce que j'ai bien trop de chose à faire, imaginer...La fin du monde est proche, la naissance du mien arrive donc je suis forcement déborder mais ne vous inquiétez pas, je ne vous abandonnerez pas, mais puis-je vous demandez une chose chers fidèles? Vous pouvez interpréter cela par mon dernier souhait, car je pense bien qu'on ne se connaîtra pas. J'entends des cloches, des cloches qui sonnent dans toute la ville, elles doivent annoncer l'Armageddon mais je vais en revenir à ma dernière exigence. Ô chers fidèles, je souhaiterais de vous, quand mon monde sera enfin créer, je souhaiterais que vous construisiez une cathédrale en mon nom, une cathédrale qui chassera le malin au son de ses cloches. Vous demandez sûrement comment des simples humains pourront faire ça, n'ayez craintes, je vais vous dire comment. Les anges de miséricorde vous aiderez dans cette tâche, des anges envoyer par moi. Voilà tous ce que je vous demande, aller en paix mes chers fidèles et vivaient en toutes liberté dans se nouveau monde de pureté.


•Chapitre6•
~Samedi XX Décembre~
○Plus que 24h○


L'heure passe et les humains semble devenir fous, pourquoi? Est ce l'ombre qui semble les pervertir ou est ce que c'est le son des cloches qui affectent leur mentales? Je ne serais dire. Moi même j'entends se vacarme incessant, ce vacarme à rendre fou n'importe qui et à savoir ne le serais-je pas devenu? Je ne sais pas quoi dire, c'est comme si j'avais perdu tout les moyens. C'est donc ca le dernier jugement enfin, ce n'est pas encore l'heure du véritable jugement. J'ai l'impression que plus les heures passe plus je deviens faible, idiot...Je pense que les ténèbres nous brises, nous perces, détruit notre carapace mental en produisant les doutes, l'angoisse, la peur tout menant à la folie et l'ombre qui entoure la ville et sa région n'est que une plaie de plus. Je me demandes si moi aussi je vais devenir fous comme ceux de dehors, ils sont passer dans le démoniaque, ils cassent absolument tous...Moi je deviens fou dans le genre de devient idiot, mon vocabulaire devient de moins en moins enrichit, mais ca revient au même, je ne serais jamais fou démoniaque, je suis trop pur pour ca et tous ceux dans mon cas sont mes fidèles, des humains pur de nature même si ils le sont pas entièrement, ils ne peuvent devenir fous que dans le sens où ils regressent mentale. Les autres sont des humains mutinés, des humains auquel une folie destructive les dévore presque, ils sont nés ainsi et vont mourir ainsi. Mais Riku ne semble pas nerveux ni fou du tout, il reste froid à toujours fixer l'heure en entendant le moment venu, moi je ne peux pas rester bêtement à fixer cette maudite pendule, la folie des humains démoniaques est beaucoup plus spectaculaire et effrayante, je l’observe en vous disant que les ténèbres ne sont pas proche mais qu'ils sont déjà là!


•Chapitre7•
~Dimanche XX Décembre~
○Les fins heureuses n'existe pas○


Ça y est.! Riku c'est enfin lever de son canapé et est sortit, je le suis tout en écrivant mes paroles dans mon livre, je l'ai nommé Yononaka Kan'Peki ce qui signifie monde parfait!! Voici les sept jours consacrer à la destruction de se monde tout comme les paroles de la bible qui parler des sept jours pour la construction de se monde par le seigneur. Chaque chose à une fin mes amis mais celle-ci n'est pas forcement heureuse mais bon passons. Je trouve cela magnifique, les anges des ténèbres et ceux de la lumière coopère pour la destruction de se monde tandis que la folie des humains ne fait qu'engendrer un peu plus sa fin. Un grand sourire s'afficha sur mon visage, un sourire heureux suivit d'un rire, un rire sanglant et mes larmes de joies coulant sur le visage. Des cadavres partout dans la ville, des cadavres d'humains, d'anges, de démons et même d'hybride. Quel joie de voir se spectacle, mon monde...est enfin pur!!! Un grand rire résonna dans toute la ville, je suis sur le toit de l'immeuble de l'association de l'ombre et voilà ma vision du ciel. Des nuages noir qui essaye d'engloutir les quelques rayons du soleil, ceux passant les nuages illuminent les montagnes de cadavre de toute espèces, je suis tellement heureux, quel joie. C'est donc une fin heureuse! Je me suis entièrement tromper! Les fins heureuses existent!! Je suis le nouveau....Une...douleur? Qu'est ce que c'est? Le son des cloches devient de plus en plus fort. La douleur vient de mon torse alors je baisses ma tête pour voir une épée du plus bel éclat m'ayant transpercé. Je tourne la tête et que vois-je? Riku...Une seule question? Pourquoi? Pourquoi?? Qu'est ce qui me prend?? Je sais pourquoi...Parce que les démons ne tienne jamais leur parole...Non, parce que...je...suis....humain....moi...Yonona....ka. La fin...est...



¤Les paroles de Yononaka n'ont put être terminé, celui-ci achever, sont cadavre tombant de l'immeuble et sont livre nommer Yononaka Kan'peki fut perdu pendant de nombreuse génération mais voici que 100ans plus tard un jeune homme trouve ce livre, un sourire afficher sur le visage. Entre ses mains froides se tenait se livre dans un monde d'argent, c'est bien connu quand on mélange le blanc et le noir on ne peut qu'obtenir du gris ou alors une couleur argenter...Cette ville se nomme Yononaka Kan'peki tel le livre et diverse créatures y vivent, toutes différentes mais si proche concernant leur ancêtre...Est ce que le monde parfait existe?? Est ce que l'être parfait existe?? Voici deux questions que vous seul devrez résoudre.Avec le temps qui passa, une nouvelle loi ce fit entendre dans cette ville, les hybrides, les expériences ainsi que les anges sont des être inférieur comparer à toutes forme humaines ainsi que démon! Des animaleries fut construite une à une en l'espoir de ventre les hybrides en tant qu'animaux de compagnie pour démons ou bien les humains, tandis que pour les expériences...L'association de l'ombre ont prévu un endroit pour leur vente, c'est à dire qu'il ont emménager un sous-sol où leur vente sont seulement possible la nuit.Pour les anges ce fut une autre histoire, ont en trouve dans des animaleries ainsi que dans de le sous-sol mais aussi dans les rues, tout humains fidèle à pour ordres de ramener un ange trouver à l'association de l'ombre.Certains humains mutiner furent réduit en tant qu'esclave, ont peut donc dire de cette ville enchaîne les pêcher les uns après les autres et pourtant, personne ne peux y faire quelque chose. L'alcool y coule à flot tel que le sang et des jeux très peu catholique se font aussi dans cette ville et la véritable question est; est ce que vous serrez envouter par le charme de cette ville?¤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♥.Date d'inscription : 19/04/2011
♥.Messages : 7

MessageSujet: Re: Mémorial's Timber.   Mer 20 Avr - 16:16

L'histoire qui suit me tient le plus à coeur malheureusement, le forum où elle se trouve ne connu pas un franc succes ce qui explique sa raison ici, je vous présente donc, Monochrome du forum du même nom. Bonne Lecture.
Créée en Décembre 2010.

    Tout le monde à déjà entendu parler des mauvais payeurs, se genre de personne qui refuse de payer ce qui doivent après l'acquisition d'un bien, et d'après vous qu'est ce qui arrive aux mauvais payeurs? Ils leurs arrivent des choses moches mais encore plus quand ils doivent quelque chose au démon. Qui n'a donc jamais entendu parler de la légende du diable, je vais alors vous la conter. Un homme devait construire un pont pour son village mais hélas pour lui, les délais étaient bien trop courts et c'est alors que le diable apparut dans le moment de difficulté de l'homme. Celui-ci lui proposa de faire le pont contre l'âme de l'homme et celui-ci accepta. Le lendemain, le pont était construit et donc les villageois couvrirent de cadeau l’homme qui les avaient enfin donné un pont permettant d’aller en ville. Et c’est à se moment que le diable vint voir l’homme pour avoir son dût puisqu’il avait construit le pont, maintenant il devait avoir son âme. Ce dernier refusa et alors le diable, par rage, jeta une malédiction sur ce pont. Quand l’homme le traversera, son âme appartiendra alors au diable. L’homme n’avait donc pas d’autre choix que de rester dans son village mais un évènement le força à aller vers le pont. Qu’est ce que ce évènement ? L’inauguration du pont, les villageois ainsi que le maire voulait que ce soit son créateur qui passe en premier le pont et bien sûr, tout ce beau monde ignorer le pacte qu’il avait fait avec le diable. Que faire alors ? L’homme n’en dormit pas de la nuit et le jour venu, il sentait comme son cœur battre au ralentit jusqu’à que celui-ci vienne périr dans les mains du diable. Sa dernière journée allé se solder par la traverser d’un pont, comme c’est triste. Mais, car oui il y a un mais, l’homme eut une idée de génie à un dernier moment. Il prit un chat dans les bras avant d’aller au pont où le monde l’attendait et il commença à traverser le pont avant d’arriver de l’autre côté. Et à ce moment bien précis, le diable apparut, les villageois accourant vite prendre leurs fourches à la vue d’une telle horreur. Le diable allait prendre l’âme de l’homme avant qu’il remarque le chat, seule une des deux âmes pouvaient être prises et ce fut celle du chat par défaut. Cependant le diable voulut se venger de la moquerie de l’homme en maudissant se pont, quand l’homme mourra, son âme sera dans se pont et quiconque le traversera, aura l’âme de l’homme en soi durant le temps de la traverser.

    « Quelle idiotie…Les diables, démons, tout ça n’existe pas ! »


    Qui est ce ? Tout simplement un jeune homme qui refuse de croire de telle ineptie car moi, je suis concret et tous que fait partit de l’imaginaire et de l’abstrait, je le banni de mon esprit. Je me présente comme toute personne poli. Je me nomme Alenxander Oanël est tous ces soi-disant histoire de comte de fée n’existe pas, c'est-à-dire pas de démons, diable, anges, fées et compagnie. Je n’aime pas tout ceux qui croient à cela et malheureusement en ce monde il y a n’a plus que beaucoup. Pourquoi vivre dans un monde imaginaire alors que le monde réel peut être lui aussi fantastique ? Avec la faim dans le monde, les maladies incurable et les crises. Oui, n’est ce pas ? Le monde est beau, le monde est gentil. De toute façon, souhaitez-vous savoir comme je vois l’avenir ? Nous allons tous mourir d’ici l’an 3 000, la Terre va rentrer en collision avec le soleil. Qui a dit ça ? Des scientifiques mais je suis d’accord sur un point, les scientifiques disent beaucoup de chose qui ne sont pas toujours juste mais je leur fait confiance.

    « Alexander ! Les histoires sont réelles alors cesse de faire des commentaires désobligeant ! »

    Vous vous demandez sûrement qui à put dire une histoire si saugrenu ? Et bien, je vais vous faire une joie de vous répondre car cette si douce voix qui me casse les oreilles matins et soirs n’est rien de plus que la voix de ma chère petite sœur. Pour faire court, elle est tout le contraire de moi. Lysiana Oanël, une petite peste de quelque minutes de moins que moi puisque nous sommes jumeaux ou plutôt faux jumeaux puisque nous ne nous sommes pas du même sexe. Contrairement à moi, elle croit que les histoires existe et déteste tous ce qui est concret et donc moi. Quand est ce qu’elle ouvrira enfin les yeux sur le monde réel ? Je sais bien qu’elle ne veut pas regarder le monde réel car celui-ci le déprime et alors ? Qu’elle prenne des antidépresseurs ! Et justement, quand on passe deux heures en voiture avec une personne comme elle à écouter les racontars de notre tuteur, vous pouvez comprendre à quel point je peux être à bout. Où nous allons ? À notre résidence dans un curieux pays nommer Japon, qui ne connait pas le pays ayant prit peu à peu de la puissance et ayant profité de la deuxième guerre mondial pour attaquer les Américains ? Tout le monde le connais sauf pour les incultes, et d’ailleurs pour eux je leur informe que le japon à perdu. Sommes-nous japonais ? Oh non, moi et ma sœur venons d’Europe mais notre tuteur est d’origine japonaise, d’ailleurs il se nomme Mr Shurinosuke, un nom appartenant à l’aristocratie japonaise. Nos parents étant égorgés par des anarchistes, puisqu’ils avaient un lien avec le gouvernement et les forces de l’armée, nous n’avons pas d’autre choix que de venir habiter dans la résidence de Mr Shurinosuke. Des heures après cette histoire plus qu’idiote conté, nous arrivions enfin à la résidence de notre tuteur. Une immense résidence avec l’architecture commune du Japon datant. Tout le train-train quotidien se produit quand nous sortîmes de ma voiture, les servants viennent nous accueillir avant de nous portaient les bagages et de nous montrez le lieu où nous allons résider moi et ma sœur. Et après toute cette arrive festive, même si je ne comprends pas en quoi notre venu peut-être un évènement, moi et Lysiana retournons dans notre chambre car malheureusement, je partage ma chambre elle. Et dire qu’à présent nous allons résider ici jusqu’à notre majorité et voir plus, je n’ai pas envie de m’enterrer dans un tel endroit, un jour j’irais travailler en tant que ministre des finances aux États-Unis et là je pourrais montrer de quoi je suis capable. Est-ce un rêve fou ? Non, je vous rappelle que je ne rêve pas mais je fais. Les rêves de ma sœur se réputent à dessiner, écrire et compagnie alors que personne ne peux vivre de sa plume ou de son pinceaux et si jamais elle est à la rue plus tard, jamais je ne l’aiderais pas ! Quel se lance dans l’abstrait, moi je reste dans le concret mais autant clore le sujet puisqu’il est l’heure de nous couchez. Juste avant de nous endormir, notre tuteur nous parla d’une fête qu’il célébré chaque année, une fête avec des feu d’artifices, des stands et bien plus encore dans le type abstrait. Tout ceci me laissa de marbre, tout le contraire de ma sœur qui avait presque des étoiles dans les yeux. Qu’importe, j’ai sommeil et je souhaite dormir de plus le décalage horaire m’a tout aussi épuiser. Autant dormir et se réveiller un autre jour.

    Le lendemain matin vint bien vite… « ALEXANDER ! Debout ! La fête commence bientôt ! »
    D’un air perdu, je dis quelques mots incompréhensibles « Qui ? Que ? Quoi ?... ! »

    Ma sœur sautillée sur mon lit qui est à même le sol comme tout lit japonais tout en hurlant que la fête aller commencer. Des épis dans mes cheveux et d’un air perdu, je m’empresse vite vers le réveille qui était non loin de voir avant de voir écrit en nombre une inscription incompréhensible mais par les positionnements de l’aiguille, j’en déduis qu’il est neuf heures. La fête ne commence que vers dix-huit heures, pourquoi vient-elle aussi tôt me réveiller pour rien ?! C’est Lysiana, il ne faut pas se poser de question avec elle. Après l’avoir presque jeter de ma chambre en parlant bien, je retourne enfin me coucher. Ce que fait ma sœur en attendant ne met aucun intérêt et malheureusement, après la peste, le choléra qui vient me réveiller et le choléra n’est rien de plus que le tuteur qui vient me réveiller environ dix minutes plus tard et bien sûr, je n’ai pas le choix. Et tout ça pourquoi ? Pour me retrouver à une fête stupide. Onze heures, les préparatifs de la fête se font, les stands commence à préparer leur attractions ou bien aliment tout comme leurs articles tandis que l’attraction principal comme les feux d’artifices ou bien la danse n’est toujours pas en préparation, tout ça est étrange d’après notre tuteur et bien sûr, moi je l’écoute sans écouter ou plutôt sans m’intéresser à ce qu’il dit. Ma sœur était aux anges dans sa belle tenue de kimono rose et orange et il fallait avouer que ça lui allait plutôt bien. Tandis qu’on m’avait forcé à enfiler moi aussi un kimono qui était loin de m’aller malgré le fait qu’il était identique à celui de ma sœur même si le design n’était pas exactement pareil mais inutile de s’attarder à ce sujet. Mais vous vous demandez quel est le thème de cette fête et bien je vais vous répondre, c’est un fête sur les akumas qui signifie démons. Voilà pourquoi cette fête plaît tant à ma sœur puisqu’elle concerne les créatures imaginaires. La nuit arriva très tôt et voilà que je remarquai quelque chose, ma sœur avait disparut, ça ne change pas de son habitude malheureusement mais tout de même, elle aurait put oublier cette manie de toujours disparaitre en venant ici. Je n’ai pas le choix, même si je ne l’aime pas je me dois d’aller la chercher comme elle voulait tant voir cette fête…Je partis donc à sa recherche qui sont malheureusement vaine. Les tambours tapent au loin et la musique commence ce qui marque le début de la fête, il ne faut pas que ma sœur rate cela ou elle s’enfoncera encore plus dans l’imaginaire. Une…Deux heures…Rien…Mais où pouvait-elle bien être ? Au temple…Vous savez ce bâtiment où que on voue un culte à une divinité ou personnalité particulière. J’accoure comme je peux vers ce bâtiment qui mène vers une grotte intérieur, le lieu étant décorer justement pour la fête avec des grelots et des papillotes mais tout ces accessoires devinrent le décor de l’apocalypse. Qu’ai-je vu ? Rien de traumatisant à part ma sœur avec une créature horrible…Non, ce n’était pas possible, les démons n’existe pas ! Ce n’est que déguisement si horrible qui vous retourne le cœur. Je ne peux en décrire plus puisque ça laideur ma neutraliser tout esprit et corps, que faisait-elle avec une horreur pareil ? Je ne comprends pas…Ça devait être un rigolo de passage et c’est après avoir reprit mes esprits que je m’approchai d’eux. Les sourcils froncer et d’un pas déterminer j’allais leur faire la moral mais la voix de Lysiana m’interrompit dans mon élan…

    « L’imaginaire peut être si beau une fois réel… »

    Comment ça ? Que veut-elle dire ? Non, cette créature ne pouvait pas être réel, ce n’est pas possible ! Ma sœur s’avança vers moi avec un sourire sur les lèvres, l’air hypnotiser voir même ivre de joie. Une fois près de moi, elle vient doucement me prendre la main avant d’approcher sa bouche de mon oreille et de sa douce voix d’ange, elle me glaça le sang.

    « Depuis tout ce temps tu nies l’imaginaire alors qu’il était près de toi, tout près…Je ne fais plus partit de ce monde depuis fort longtemps Alexander. »

    Mon cœur…Quel horrible sensation, la sensation qu’on venait de l’arracher tout en y enfonçant de longue griffe pour le faire éclater dans la paume d’une main…Ce n’est pas possible, non ce n’est pas possible ! Elle est vivante, j’en suis sûr, je ne comprends pas pourquoi est ce qu’elle me dit cela surtout avec une intonation aussi sérieux.

    « Hélas oui Alexander, elle dit vrai… »

    Cette voix mais si familière, qui cela peut-être, je l’entends résonner dans ma tête mais je n’arrive à me remémorer la personne exact à qui appartient cette voix. Une voix ferme et sage à la fois, une voix que j’entends tout les jours…

    « Mon…Monsieur Shurinosuke ? Ce n’est pas possible, tout cela n’existe pas ! Vos histoires ne sont pas réel…Même vous, vous l’êtes »


    Dire cela m’irrita la gorge, je ne comprends pas comment est ce que ça à put arriver avant que ma chère sœur soi-disant défunte depuis plus d’un mois me raconta cette histoire. Lors de l’enterrement de ses parents, Lysiana sombra en effet dans la déprime à un point tel qu’elle voulut en décéder par ses propres mains…Mais Mr.Shirunosuke vint lui empêcher en lui proposant un pack dès plus horrible, sa vie contre la fait de vivre dans un monde merveilleux dans la mort…Un monde merveilleux, le monde réel ?! Je sais ce que j’ai dit, ce que je pense et je me dois avouer que le monde merveilleux est loin d’être celui-ci ! Alors, il lui aurait mentit ? Ou bien voyait-elle se monde autrement, d’un point de vue abstrait, bien plus que quand elle était vivante ? Le démon qui était autrefois mon tuteur tenait à sa possession une étrange sphère rose qui brillait d’un vif éclat. Une âme dit-il ? Une âme…Celle de lysiana qui compte dévorer ? Non, je l’empêcherais car j’ai beau ne pas m’entendre avec elle, elle reste tout de même ma sœur ! D’un coup, je me précipitai vers la silhouette du démon qui commencer à mener la sphère à sa bouche pour la dévorer, un sourire sadique sur les lèvres. Je n’ai pas bien compris sur le coup, je donnai une tape sur la main du démon et la sphère s’éleva dans les airs avant de tomber sur le sol et de se briser en plusieurs éclats. Non, non…Lysiana ! Je tournai un regard vers elle avant de voir un cadavre en décomposition, ma sœur, non, ne me dite pas que cette sphère pittoresque contenait la vie de ma malheureuse sœur ?! Je ne peux pas le croire…Fronçant mes sourcils, je tourne mon regard vers le démon qui était lui aussi dans une colère noir et tout en commençant à bouillir au sens propre du terme il me cria cela.

    « J’ai remplit la part de mon contrat, je souhaite avoir mon dut ! Si je ne peux l’avoir avoir personne ne l’aura ! Toute âme humaine ne sera jamais conduite au repos éternel ! Elles seront enfermer dans des objets et tout ceux revêtant ces objets seront posséder par ses âmes ! »

    Et le démon s'épanouit dans les airs tandis que mes jambes tremblaient encore de ce phénomène paranormale avant d’en venir au fait que j’avais perdu ma sœur. M’avançant doucement vers les éclats de la sphère, les poings serraient, je récupérai les morceaux avant de les jetaient dans l’eau clair d’un lac souterrain non loin de la grotte où j’étais. Voilà le dernier souvenir que j’ai eu de ma sœur et de cet évènement. Bien plus tard, le village devint ville et laissa place à la technologie sans pour autant retirer la tradition du village. Et non, je ne suis pas devenu ce que j’aurais voulut être mais je suis devenu le maire de cette ville que je nommai –Monochrome- un nom abstrait puisqu’il se reporte à l’art mais c’est un nom dédier à ma sœur aujourd’hui décéder depuis dix ans. Hélas, la malédiction de ce démon n’a toujours pas cesser, dans plusieurs magasins ancien ou non ce trouve des objets que je jugerais machiavélique qui contienne l’âme d’une pauvre personne. Bijoux, vêtements, accessoires et bien d’autre, dans tout ces objets qui sont plus ou moins vendable ce trouve des âmes humaines enfermer ici par défaut, personne les ayant amené jusqu’au repos éternel. Des plaintes, j’en ai tout les jours malheureusement. Les gens viennent s’installer, plus ou moins superstitieux ou tout le contraire mais hélas, cette ville n’est pas peupler que d’humain et d’âme transférer dans des objets. Des démons et des Shinigamis qui son charger de transporter les âmes des défunts jusqu’au paradis, peuplent la ville tout en essayant de faire leur travaille mais cette malédiction pèse et tout cette atmosphère perverti tout le monde. Humain, Démons, Shinigamis et âme…Je clos ces mémoires avec ce petit dicton qui sera celui de cette ville sanglante, dans cette ville monochrome de mort, d’obscurité mais aussi de vie et de lumière.

    « Le monde est cruel et cette cruauté est une beauté. Cette ville représente cette beauté et tu fais partit d’un des éclats de cette beauté de cruauté. L’abstrait et le concret est réunit en cette ville, la ville Monochrome. »


Fin des mémoires.
Alexander Oanël.
1er Décembre 2010.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Mémorial's Timber.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lullaby of Zodiac :: †.Hors RPG.† :: « My Gallery.»-
Sauter vers:  
En cours :')
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit